L’hypersensibilité masculine et la sexualité de vie - Fabien Roussel

Vous pouvez profiter d’un extrait de la conférence ci-dessous :

Vous pouvez retrouver cette conférence et celles des autres experts dans les Coffrets du Sommet de la Sexualité de Vie :


Posez vos questions à Fabien Roussel dans les commentaires :

Répondre

23 Réponses

  1. AS

    Bonjour,
    Bonjour Fabien,
    Mon ami est doté d’une (très très) grande sensibilité. Plus notre histoire, notre confiance, et notre amour se sont renforcés, plus il a été difficile à mon ami d’obtenir une érection. Nous ne nous voyons pas très souvent de part nos vies respectives, mais nous gardons une très grande proximité, intimité de coeur et intellectuelle, mais nous n’avons plus de relations sexuelles. je crois qu’il redoute et éloigne ses moments. Comment pourrions nous nous aider l’un l’autre ? Je crains d’être brutale et à côté de la plaque en cherchant à le rassurer simplement sur mon amour et le fait que « ça arrive ». Je ne lui offre pas de solution pour autant… Merci pour votre expertise 🙂

    1. Fabien Roussel
      Fabien Roussel

      Bonsoir « As », c’est un sujet délicat que vous abordez là et je vous remercie pour votre courage de vous exposer ainsi face à une difficulté qui touche beaucoup plus d’hommes que l’on ne croit. Avant de répondre, je tiens d’abord à vous féliciter quant à votre posture car vous ne cherchez pas à le sauver en lui offrant une solution (surtout s’il ne vous à rien demandé) et ainsi vous vous évitez un sacré écueil : celui d’entrer dans les jeux psychologiques. Mon expérience d’homme m’amène à dire aujourd’hui qu’il n’y a pas besoin d’avoir une érection pour « faire l’amour de manière divine » comme dirait Barry Long. En revanche, Avoir une érection est obligatoire si vous êtes dans une sexualité de survie et de performance, car c’est alors votre virilité qui risque d’être entachée. Donc ce que je vous inviterai, c’est à beaucoup plus cultiver le contact sensuel de peau à peau mais aussi le même contact sensuel de sexe à sexe. Que se passe-t-il si quand son sexe d’homme, très détendu se met en contact avec votre sexe de femme, tout aussi détendu? Ne pensez-vous pas qu’en s’apprivoisant l’un et l’autre de cette manière, ces deux sexes vont s’ouvrir à d’autres sensations, bien plus puissantes sans qu’il n’y ait besoin d’amener de la dureté. Autorisez à vous découvrir avec cette innocence et ce pétillement des corps qui s’éveillent. Bonne expérimentation sur ce délicat sentier d’exilé des sens.

  2. Danielle

    Bonjour,
    Je n’ai pas pu assister à la conférence d’Arouna hier soir, et je ne trouve pas commenta voir accès a replay.
    Pouvez-vous me renseigner?
    Merci

    1. Fabien Roussel
      Fabien Roussel

      Bonjour Danielle, tout d’abord merci de nous suivre dans cette formidable aventure.
      Pour avoir accès à la vidéo d’Arouna, vous avez dû recevoir un mail hier en ce sens qui vous donnait un lien d’accès direct. Si ce n’est pas le cas, envoyez-nous un mail sur [email protected] pour que notre équipe vous fasse parvenir votre lien afin d’écouter les précieux conseils d’Arouna. Bonne journée et bonne conférence.

  3. B

    Quelle chance que j’ai trouvé « par hasard » l’information pour ce Sommet sur un réseau 🙂 Je n’ai pas de question pour l’instant, mais je voulais vous dire un grand merci … A très bientôt pour la suite…

    1. Fabien Roussel

      Merci de votre intérêt pour cette belle aventure et bonnes conférences. Ps : je vous invite aussi à nous suivre sur notre page Facebook afin de faire grandir cette communauté naissante de personnes qui s’ouvrent à une autre dimension de la sexualité. A très bientôt.

  4. liliprune

    bonjour, je pense que mon mari est un hypersensible qui s’est verrouillé de plus en plus suite à des deuils et à des chocs émotionnels : divorce, mort d’un de ses fils, témoin de suicides sur les voies (il conduit des trains), naissance de notre fille qu’il a accueilli dans ses bras (la sage femme est arrivée ensuite), et d’autres. Nous avions une belle sexualité de vie dans les premiers temps de notre couple (13 ans), aujourd’hui il est quasi fermé à la sexualité. Puis-je l’aider et nous aider à retrouver une sexualité vivante ? alors que bien souvent il est dans le retrait, le rejet, la fermeture.

    1. Fabien
      Fabien

      Bonjour Liliprune, je lis votre délicat témoignage non sans une certaine émotion. Lorsqu’une personne est hypersensible et qu’elle n’arrive pas à réguler, une des alternatives qui s’offre à elle est de fermer « ses capteurs » comme cela, l’information entrante est limitée. Le seul problème que cette stratégie de survie pose, c’est que la personne ne peut plus réguler son énergie de vie car le système tourne sur lui-même. Donc elle se sclérose. Nous n’avez pas de possibilité de « l’aider » sinon vous risquez d’intervenir de manière ingérante avec des postures de type « mère » ou « sauveuse » alors que d’une part il ne vous a rien demandé et que d’autres parts vous êtes sa compagne et une reine en devenir. Je vous invite donc à augmenter votre énergie, à prendre soin de vous, à irradier de vie et de joie pour vous. Bref à vous gorger d’ocytocine et d’amour de vous-même et rayonner votre royauté et votre autorité noble. Et là comme par hasard, cela va se propager et votre compagnon va bénéficier de ce rayonnement jusqu’au moment il prendra la décision que lui aussi, pour lui, veut de cette qualité d’être dans laquelle vous baigner. Et plus vous allez vous soucier de vous, plus vous allez avoir de la compassion pour ce qu’il vit et votre patience à ce qu’il change va s’effacer pour laisser place à de l’accueil de chaque « petite chose ». Souvenez-vous que les petites choses portent la grandeur de l’univers en elles, cela dépend juste de votre ouverture de coeur. Relisez « Le conte chaud et doux des chaudoudoux  » Bien à vous

  5. liliprune

    Merci beaucoup Fabien pour votre réponse qui me va droit au coeur. Je suis sur cette voie depuis des années, avec des écueils que je n’ai pas su éviter (le côté protecteur / maternant / sauveur) et qui à mon avis n’ont pas arrangé les choses ! mais au moins j’ai appris. Et aujourd’hui je suis vraiment avec l’intention d’être attentive à chaque petits signes, un regard, un sourire, un mot, un geste,.. qui s’échappe de la cuirasse (elle a des fuites heureusement !). Et de m’en délecter. Il reste un grand deuil chez moi – qui me mène parfois au bord du découragement – le deuil de toutes ces années où un partage authentique et amoureux n’aura été qu’entrevu.. Et chaque fois que j’ose plonger dans ce deuil j’en ressors revigorée et pleine d’un amour immense. Alors oui, je continue mon chemin et je me remplis chaque jour de joie, d’énergie de vie, de tendresse. Et mon défi c’est d’arrêter d’espérer qu’il se ré-ouvre.. mais d’arrêter vraiment.. car je vois bien ma tendance à espérer que si j’arrête d’espérer il s’ouvrira.. Etre prête à accueillir le cadeau s’il arrive, mais ne pas l’attendre..équilibre délicat.. Merci pour la flamme que vous m’aidez à entretenir par votre réponse, et merci pour les chaudoudoux, qui est un de mes livres de chevet !

    1. Armand

      Bonsoir Prune

      Quelle belle réponse.
      Je suis admiratif de ta patience, de ta persévérance, de l Amour envers ton homme.
      Je suis convaincu de ta réussite . Et ce qui est extraordinaire c est d arriver a vivre la non attente meme si ce nest pas tout le temps.
      Merci pour ton témoignage
      Armand

    1. Fabien Roussel
      Fabien Roussel

      Bonjour Faran, régulièrement des personnes m’interrogent sur ce sujet et dans les terme que vous posez ma réponse est non. Car la notion d’éviter ne correspond pas à mes approches, donc je ne puis me prononcer en ce sens. En effet, j’opte pour des manières d’êtres qui visent à transformer et à réguler car ce qui me parle c’est la notion d’inclusion pour que tout fasse corps. L’exclusion de quelque chose amène inévitablement pour moi un procédé de mort, car l’on se coupe de quelque chose. Donc si la question est : « Que me raconte l’éjaculation précoce et comment transformer cela? » Alors là, je peux vous apporter des éléments de réponse. Pour moi le sexe de l’homme est comme « une baguette magique » dont on ne connait à peine 10% de réel potentiel. Et qui dit baguette magique dit magie et appliqué au corps « électricité et énergie ». A chaque fois que j’ai rencontré une personne qui « souffrait » de cela, c’était une personne hyper-sensible, jusqu’au bout du sexe. Et son sexe captait tellement d’informations, notamment en étant dans le corps de la femme et plus particulièrement à l’approche de la tête de l’utérus (lui aussi très chargé en électricité, et pour cause il peut donner la vie) que cela créait une sur-tension qui faisait éjaculer l’homme. Donc ma préconisation à cet endroit, c’est déjà d’apprendre pour l’homme à être à l’écoute de son sexe. De prendre la mesure que c’est extrêmement sensible et cela capte beaucoup de « signaux ». Puis d’apprivoiser d’approcher la femme avec ce sexe en prenant le temps d’être en contact : contact du corps, contact de sexe à sexe; et ce, avant même toute pénétration. Puis ensuite et ensuite seulement, quand l’homme se sent libre et confiant d’entrer très délicatement en faisant des « paliers », en s’arrêtant et restant comme cela juste pour ressentir. Alors progressivement l’homme régulera son energie sexuelle et son energie de vie et l’acte amoureux ne sera plus sous tension mais en régulation et en harmonie. Bonne expérimentation sur ce délicieux chemin !

  6. Merci Fabien pour ces paroles qui ont tant résonnées en moi à propos de la sexualité de vie ! C’est comme si vous aviez mis tous les bons mots sur le ressenti de nos potentiels que je pressentais. Lorsque j’en ai parlé à mes partenaires ils me trouvaient délirante, un peu perchée. Ouf !! Je comprends nettement mieux que nous n’avions juste pas la même intention mais que je ne dois pas mal interpréter mon sentiment, juste le vivre plus intensément. Merci !

    1. Fabien Roussel

      Bonsoir Delphine, merci à vous pour votre beau témoignage. Je suis heureux que cela vous ait amené de la compréhension et vous ait permis de relâcher quelque chose en vous que vous ressentiez et qu’il vous était difficile de partager. Vous avez tout à fait raison, plus vous allez vivre intensément cette sensibilité qui vous habite, plus vous allez rayonner et pouvoir rencontrer des personnes qui souhaitent et qui osent vivre cette intensité. Donc continuez ! Osez ! Nul n’a autorité de vous brider. Et tôt ou tard vous rencontrerez des personnes qui souhaitent explorer ce magnifique chemin de la sexualité de vie. Donc Bienvenue à vous dans cette magnifique aventure.

    1. Fabien Roussel

      Bonsoir Alexandrine, c’est effectivement une très bonne question. Je transfère votre requête à Maïtie pour qu’elle y apporte un complément d’informations. En attendant, je dirais que c’est d’amener de la douceur dans votre coeur et à chaque respiration ouvrir un espace à l’intérieur de vous qui va du coeur au sexe. Certaines femmes s’offrent un temps dans un bain, un auto-massage, une pause les yeux fermés, bercés par le soleil dardant sur leur visage. Bref une connection profonde à elle et parfois en lien avec la nature pour être soutenue par la Terre Mère. Voilà, Maïtie complètera avec surement beaucoup de sagesse et de poésie ces quelques pistes. Donc à très bientôt avec elle.

  7. Hélène

    Bonjour Fabien, merci pour cette conférence.
    Quels conseils pourrais tu me donner, en tant que mère de deux ados de 14 et 16 ans, tous les deux dans un lycée de garçons, avec peu de contacts à ce jour avec les filles, ayant une consommation forte de dessins animés japonais, dont certains explicites et érotiques, sachant que leur père leur parle plutôt librement de sexualité mais plutôt sur le mode « viens voir celle là (dans un film par ex) elle a des beaux seins! » ou bien « surtout les garçons avec les filles, il faut en profiter, ne pas s’engager trop tôt, bien vous amuser, saisir toutes les occasions qui se présentent, changer, ne pas s’attacher, expérimenter », sans parler jamais vraiment de plaisir physique, -ni de technique je crois!- ni de prendre le temps, ni de sentiments. Merci de ton avis!

  8. Marie jo

    Bonjour Fabien,
    C’est une très belle découverte, mon compagnon m’avait bien expliqué qu’il était hypersensible comme moi je pense l’être mais je n’avais pas réussi à toucher du doigt ce que cela signifiait pour lui en dans notre relation. Cela m’apaiser énormément, merci encore
    Marie jo

    1. Fabien Roussel
      Fabien Roussel

      Bonjour Marie-Jo, je suis très heureux que cela vous ait apporté des clés de compréhension pour aller à la rencontre de votre compagnon dans des nuances jusqu’ici inexplorées. Bonne découverte dans ce chemin, ourlé d’apaisement.
      Bien à vous. Fabien

  9. Fabien Roussel
    Fabien Roussel

    Bonjour Hélène, tout d’abords merci de votre question, car bon nombre de familles vivent ce que vous décrivez. La première chose que je lis ici est une demande de comment faire, cependant comment faire quoi? Car vous me parlez de vos adolescents et de votre compagnon qui aborde le sujet sans vraiment l’aborder. Or, là, la première chose que j’entends est un jeu psychologique entre votre compagnon et vous. Vous n’avez pas à prendre en charge cet homme dans son rôle de père en matière de sexualité vis-à-vis de vos enfants. Vous pouvez évidemment en parler avec votre compagnon pour être d’accord sur votre approche commune, même si chacun à sa manière a à se positionner. Donc mon conseil ici est d’abord d’aller voir ce qui vous gène dans votre espace à vous pour parler librement de sexualité avec vos adolescents garçons, qui deviennent des hommes. Et comment vous pouvez les reconnaitre en tant qu’homme à partir, non pas de votre espace de mère, mais à partir de votre espace de Femme. Et là, c’est tout un chapitre. Avant d’être mère, vous êtes femme, et qui plus est une Femme sexuée et qui plus est, qui a eu des rapports avec un homme, votre compagnon, qui ont engendré deux êtres que sont vos garçons. Donc Comment êtes-vous avec cela, cette part de Femme sexuée? Comment êtes-vous avec la notion de plaisir et ce que procure de faire l’amour pour vous? Vous sentez-vous libre de les laisser explorer le monde sans passer par le filtre de vos peurs ou de vos expériences, mais par la confiance que vous avez en eux, pour qu’ils trouvent les chemins et ‘écoutent pleinement leur ressentis? Vous ont-ils déjà entendu parler vrai de sexualité avec votre compagnon, en étant en leur présence (et pas comme si c’était un sujet tabou ou interdit?). Etes-vous disponible à répondre à leurs questions quelqu’elles soient, sans user de moralité, de bien-pensant mais juste en étant honnête et authentique. Ce qui veut dire oser exprimer que cela vous gène sans vous échapper, oser dire que vous ne savez pas même si vous allez chercher, etc….Bref, c’est un énorme tiroir que vous ouvrez là et ce que j’entends c’est que vos enfants vous invitent à réellement l’ouvrir. Une astuce: Qu’est-ce que vous auriez vraiment aimé que votre père ou votre mère vous dise quand vous aviez leur âge? c’était quoi vos vraies questions? Et là, vous ne voudrez plus leur répondre avec des mises en garde ou des banalités, parce que vous savez tout ce que cela a entraîné pour vous que personne ne prenne sa responsabilité pleinement d’Homme et de Femme. Je trouve cela génial que vos garçons vous invitent de la sorte à assumer pleinement votre place de femme sexuée et à l’affirmer. J’adore cette nouvelle génération. -:)
    Osez !

Top